La faim à tendance compulsive




Elle est la plus difficile à contrôler mais cela reste possible heureusement...

En cas de surpoids ou d'échec du contrôle spontané des prises alimentaires on constate un dérèglement du système métabolique associé à une composante psychologique ( souvent présente mais de façon variable).

Le études faites à ce sujet observent :

- Une perte de l'estime de soi liée à l'aspect physique conséquence de la prise de poids excessif par rapport à une norme idéologique ( culte de la minceur) cela entraine une perte de contrôle avec excès de prises alimentaires associés à un sentiment de culpabilité, de honte voire d'angoisse.

Ce qui se passe : un surpoids induit une augmentation du métabolisme de base, accroissement de la corpulence.

Le métabolisme de base c'est l'énergie -présente dans l'alimentation- qui permet le fonctionnement des différents éléments de notre corps ( coeur, respiration..)

Aussi, plus il y a de tissu, plus il y a besoin d'énergie d'où une recherche supplémentaire comme conséquence :

- Augmentation de l'inflation de la graisse notamment du ventre dite graisse abdominale favorisant une dérégulation des prises alimentaires , un phénomène qui échappe à la volonté.

La faim à tendance à devenir compulsive et parallèlement, il est difficile d'obtenir une impression de rassasiement satisfaisante et une sensation de satiété prolongée.

c'est le système régulateur des prises alimentaires qui ne fonctionne plus correctement.

il existe des solutions comme :

- Une meilleure répartition des aliments

- Un choix des aliments plus pertinents

- Des journées alimentaires plus organisées comme l'alimentation fractionnée qui a fait ses preuves.

L'alimentation industrielle fait facilement prendre du poids surtout si associée à peu d'activité physique.

Un cercle vicieux s'installe : vous commencez à grossir à cause d'une alimentation et de besoins inadaptées, à prendre du ventre et à partir d'un certain seuil ( individuel) tout se dérègle.

Ce seuil est le moment clé celui à partir duquel le système s'emballe avec

- perte de "contrôle cognitif" de vos actes , perte de la volonté et impossibilité de gérer correctement vos apports alimentaires, rassasiement et satiété étant peu perceptibles .

Il faut désactiver progressivement ce conditionnement consistant à trop manger grâce aux solutions évoquées ci dessus et que je propose à mes patients.



5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout